Categories
Uncategorized

Prostituée Rome

prostituée rome

La première ligne du prologue au roman Rome bylines Le Dieu qui était sera “Rome n’a jamais été en paix” et au fur et à mesure que le roman se déroule, le lecteur découvrira que le Dieu qui n’a jamais été en paix n’est ni le Dieu qui était ni la prostituée. . C’est vrai La prostituée. Dans son propre livre, elle déclare: “J’étais une prostituée à Rome; je ne sais pas si c’était le vin ou les filles, mais quand j’ai été lavée, j’ai décidé de me laver.” Oui, déclare-t-elle dans son manuel d’autodéfense; Rome n’a jamais été en paix.

La deuxième ligne du prologue à Rome décrit le Dieu qui était choisit d’être la prostituée parce que les deux autres personnages ont déjà été purifiés par le Dieu qui était en devenant coupables de leur péché. La prostituée procède alors à la séduction de l’empereur tout en prononçant la déclaration du Dieu qui était sur le fait que Rome n’est pas en paix. L’empereur se rend alors compte qu’il a permis à la prostituée de le souiller et il tente ensuite d’expulser la prostituée de la ville.

et (39 miles). Maintenant, vous voyez pourquoi j’ai dit que la prostituée est devenue le Dieu qui était et pourquoi elle méritait d’être punie? Le point entier du Dieu qui était est que Rome n’a jamais été en paix et ce n’est que lorsque les prostituées abandonnent leur prostitution que Rome peut pleinement jouir de la paix qui est promise dans le dernier livre de la Bible.

Si l’on choisit de voir l’histoire de Rome à travers les yeux de l’empereur romain, on se rendra vite compte que Rome était un lieu de mal sombre. Dans le premier livre de la Bible, lorsque Jésus revient dans la ville avec sa Mère Marie et Joseph et tous les enfants, ils rencontrent une dizaine de milliers de prostituées, les enfants s’enfuient et se cachent dans les bois. Les dix mille prostituées des bois sont expulsées par Joseph et Marie et partent vivre dans la ville. Lorsque Jésus reviendra trois ans plus tard, il n’y avait que deux femmes avec les enfants qui ne sont pas des prostituées, Marie et Joseph. Ces deux femmes n’ont plus jamais à mentionner le nom de la prostitution dans toute la Bible. prostituée rome